DJILOR DJOGNICK : 142,8 hectares de cultures sous les eaux, l’Etat soutiendra les paysans

Le Soleil: Cette année, les pluies sont abondamment tombées sur le pays, causant des dégâts sur leur passage. L’arrondissement de Djilor Djognick, dans le département de Foundiougne (région de Fatick), avec 770,5 mm en 40 jours, n’a pas échappée aux méfaits de ce surplus d’eau. Face au désarroi des paysans qui ont subi des pertes, le ministre de l’Agriculture, Benoît Sambou, promet un accompagnement du gouvernement.  

Après les fortes précipitations enregistrées dans la communauté rurale de Djilor Djognick, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Benoît Sambou, s’est rendu, hier, avec sa délégation, sur les exploitations qui ont subi des dégâts. En 40 jours, la zone a reçu 770,5 mm dont 265 en dix jours, a révélé Léopold Diouf, le sous-préfet de Djilor Djognick. Des paysans ont ainsi perdu leurs cultures. Actuellement, 142,8 hectares engloutis par les eaux sont recensés. Toutes les spéculations sont concernées : mil, maïs, arachide, sésame. Le sous-préfet a précisé que le recensement n’est pas définitif. 

Avec le déficit de pluviométrie ces dernières années voire les décennies passées, les agriculteurs avaient fini par emblaver des terres situées sur le lit des eaux. Avec le retour des pluies, l’eau a repris son lit, occasionnant ainsi des dégâts. Tous les champs touchés se trouvent dans les bas-fonds. «J’ai tenu personnellement à faire le déplacement pour vous (sinistrés) apporter le message de réconfort et de compassion du chef de l’État et de son gouvernement», a dit le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural. Benoît Sambou a promis une aide diligente du gouvernement, en soulignant que des dispositions particulières sont prises dans le cadre du plan national d’Organisation de secours (Orsec) pour venir en aide aux victimes d’inondations. «Le gouvernement est en train de prendre les mesures diligentes pour pouvoir apporter les secours partout où le besoin se fera sentir», a-t-il assuré.  

S’agissant des agriculteurs qui ont perdu leurs cultures, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural a déclaré que l’État va les accompagner. Toutefois, cela se fera après une évaluation exacte des sinistres, a-t-il précisé. M. Sambou a indiqué que l’accompagnement se fera à travers le Fonds de calamité logé dans son département. Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural a invité les paysans  à ne plus cultiver dans les bas-fonds. Accompagné des autorités administratives déconcentrées, d’élus locaux et des chefs de services régionaux de son département, Benoît Sambou a rendu visite aux 16 familles déplacées qui sont logées à l’école élémentaire publique de la localité. Les autres sinistrés sont pris en charge par des parents ou par les voisins. Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural a loué l’esprit de solidarité des populations et a annoncé que des vivres, des moustiquaires et des médicaments seront remis, dans les brefs délais, aux sinistrés. 

Devant l’ampleur des inondations, M. Sambou a également annoncé l’acheminement d’hydro-cureurs, en attendant la mise en œuvre d’un plan d’aménagement et la réalisation d’un canal d’évacuation des eaux de pluies. Le sous-préfet de l’arrondissement de Djilor Djognick, Léopold Diouf, a révélé que les inondations ont touché une cinquantaine de familles. En début de semaine, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural était au Nord du pays, précisément à Podor et Matam pour réconforter les agriculteurs qui ont perdu leurs cultures. 

Programmes

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer