Arachide

Saint-Louis : la DRDR recommande la diligence dans la mise en place des intrants

APS: La Direction régionale du développement rural (DRDR) recommande de diligenter la mise en place des intrants pour atteindre les objectifs de la campagne agricole, annonce son bulletin hebdomadaire de suivi reçu à l’APS.

Les opérations de mise en place des semences ont débuté durant la première décade du mois de juin dans la région de Saint-Louis avec l’arachide et le niébé, le maïs et le mil, souligne la DRDR, précisant qu’en dehors de ces spéculations, un quota de 5 tonnes de maïs hybride et un quota de 2 tonnes de sorgho hybride sont alloués au département de Podor.

Ce bulletin hebdomadaire note cependant que la cession des semences aux producteurs a débuté mais de manière très timide.

Concernant le quota d’engrais subventionnés alloué aux trois départements de la région, la DRDR annonce une prévision de mise en place, entre autres, de 15318,6 T d’urée pour la campagne agricole.

Là aussi, la DRDR note un début timide de cession pour une mise en place effective dans des proportions respectables de l’ordre de plus de 90% par exemple pour les engrais composites à l’échelle régionale pour cette présente campagne d’hivernage.

Actualité:

Régions:

Les semences d'arachide de mauvaise qualité ne proviennent pas de l'ISRA (agent)

APS: Les semences de mauvaise qualité distribuées par le gouvernement à certains producteurs ne proviennent pas de l'Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), a soutenu le directeur du Centre national de recherches agronomiques (CNRA), Samba Thiao.

"Les semences reçues par les paysans sont des semences +tout-venant+. Elles ne proviennent pas du tout de l'ISRA", institut dont dépend le CNRA, a soutenu M. Thiao. 

Il s'entretenait avec des membres du Réseau des journalistes scientifiques et techniques (REJOST), qui visitaient les laboratoires de l’ISRA à Dakar, du Centre national de recherche agronomique (CNRA) de Bambey, de l'Ecole nationale supérieure d'agriculture (ENSA) de Thiès et d'autres établissements publics d'enseignement supérieur.

"Le gouvernement peut par exemple spécialiser des producteurs dans la production d'une variété de semence et garder cette semence quelque part. Si elle donne cette semence à un paysan, on saura que c'est des semences de qualité", a-t-il ajouté, interrogé sur l'origine des graines d'arachide de mauvaise qualité distribuées à certains producteurs.

Actualité:

Filiéres:

Ministére:

CAMPAGNE ARACHIDIERE SEMENCE DE MAUVAISE QUALITE Le Cnra de Bambey tient l’Etat responsable

C’est un Samba Thiaw très catégorique qui accuse l’Etat d’être l’unique responsable de la mauvaise qualité des semences remises aux paysans.

Filiéres:

Régions:

Mise en place des semences d'arachide : un taux de 76, 17 % à Kolda

Kolda, 9 juin (APS) - Les semences d’arachide destinées aux agriculteurs du département de Kolda (Sud) ont été mises en place en partie ou en totalité suivant les différents points de stockage créés à cet effet, révèle un rapport dont copie est parvenue au correspondant de l’APS.

A la date du 8 juin 2013, précise la Direction régionale du développement rural (DRDR) de Kolda, 1 455 tonnes ont placées et réparties entre les différents points de vente, soit un taux de 76,17%. Pour le moment, 138, 6 tonnes ont été vendues, soit 9,52%, d’après le rapport.

Concernant l’engrais 6-20-10, la quantité à placer est de 1 620 tonnes. Mais 571 tonnes sont en place, soit un taux de 35, 25%, rapporté à la quantité totale à mettre en place. 

Actualité:

Filiéres:

Régions:

Plus de 50% des semences d'arachide mis en place

La gouvernance de Diourbel a abrité mardi dernier le comité régional de développement consacré à la campagne agricole 2013-2014.Le Directeur régional du développement rural a annoncé au cours de cette rencontre que le taux de mise en place des semences d’arachide a atteint plus de 50%.Toutefois, les producteurs agricoles continuent de demander une augmentation de la subvention du gouvernement.

Filiéres:

CAMPAGNE AGRICOLE 2012/2013 RAPPORT DE SUIVI N° 11 DE LA COMMERCIALISATION ARACHIDIERE ET COTONNIÈRE: Semaine du 11 au 17 février 2013

A la une:

Cette semaine correspond à la onzième (11e) après le démarrage officiel de la campagne de commercialisation 2012-2013.

A la date du 17 février 2013, selon le Comité National Interprofessionnel de l’Arachide (CNIA), 2 241 points de collecte sont identifiés sur l’ensemble du territoire national dont 1 437 pour la SUNEOR, 697 pour la NOVASEN/COPEOL et 107 pour le CAIT. En 2010 – 2011 et en 2011 - 2012, il y avait respectivement 1 932  et 1 516 points de collecte. 

NAOUFEL TELAHIGUE, SPECIALISTE CLIMAT ET ENVIRONNEMENT A LA FIDA : « Nous allons lancer au Sénégal un projet de 2,5 milliards FCfa pour le bassin arachidier »

Le Soleil: Spécialiste en climat et environnement en Afrique de l’Ouest et du Centre au Fonds international pour le développement de l’agriculture (Fida), Naoufel Telahigue, retrace les contours de  la coopération entre son institution et le Sénégal. Un programme de 2,5 milliards de FCfa est prévu pour la gestion de l’eau dans le bassin arachidier.

 

Filiéres:

ARRONDISSEMENT DE PAOSKOTO : A Ndinguiraye, «bana bana» et Chinois transforment les graines d’arachide

arachideLe Soleil: A Ndinguiraye (arrondissement de Paoskoto), dans le Saloum des profondeurs, la transformation, maillon essentiel pour la survie de la filière arachidière, est en marche. Au cœur de ce processus, s’activent des « bana bana », commerçants, mais aussi des Chinois.

Le chantier est gigantesque. Partout des jeunes. Certains montent les engins, d’autres retouchent le mur de clôture de la future usine. Tous rivalisent d’ardeur et d’empressement. Dans un véhicule 4X4 isolé, Tang somnole. Ce  Chinois, de nationalité française est le patron des lieux. « Qu’est-ce qu’ils veulent ? », demande-t-il, à Harouna, préposé à la sécurité. « Ce sont des journalistes. Ils viennent visiter le chantier », répond le jeune. Tang hésite, réfléchit avant de lancer : « Je suis fatigué. Je veux me reposer ». Le Chinois, visiblement méfiant, veut être rassuré. Il veut surtout savoir qui nous sommes, d’ou venons-nous  et pourquoi cette visite. Des réponses apportées par Tamsir Ndiaye, secrétaire général du syndicat national des paysans sénégalais (Snps). Maintenant, Tang est prêt à se confier et à partager les contours de son projet. « C’est à Kaffrine que je voulais implanter cette usine. Malheureusement, là-bas, le maire n’avait pas de terrain », souligne-t-il d’emblée. Et puis, s’empresse-t-il d’ajouter, j’ai reçu ce terrain de 7000 mètres carrés.  « Dans quelques semaines, cette unité industrielle sera fonctionnelle », promet le Chinois. Il parle de réelles retombées financières pour  Ndinguiraye et les populations environnantes. « Pour le moment, il y a une soixantaine de gens qui travaille ici comme permanents. 

Actualité:

Filiéres:

Régions:

RAPPORT DE SUIVI N° 10 DE LA COMMERCIALISATION ARACHIDIERE ET COTONNIERE: Semaine du 04 au 10 février 2013

A la une:

Cette semaine correspond à la dixième (10e) après le démarrage officiel de la campagne de commercialisation 2012-2013.

A la date du 10 février 2013, selon le Comité National Interprofessionnel de l’Arachide (CNIA), 2 241 points de collecte sont identifiés sur l’ensemble du territoire national dont 1 437 pour la SUNEOR, 697 pour la NOVASEN/COPEOL et 107 pour le CAIT. En 2010 – 2011 et en 2011 - 2012, il y avait respectivement 1 932  et 1 516 points de collecte. 

 

1. Arachide

La situation globale à la date du 10 février indique un poids net collecté par les huiliers (SUNEOR, CAIT et NOVASEN/COPEOL) de 25 084,029 tonnes contre 22 979,408 tonnes la semaine dernière, soit une progression hebdomadaire de 2 104,621 tonnes en valeur absolue et de 9,16 % en valeur relative. La réception moyenne journalière est de 300,660 tonnes. Au 12 février 2012, correspondant à la onzième (11e) semaine de collecte, une quantité de 30 920,519 tonnes avait été collectée. Le montant des financements correspond à la valeur des réceptions et se chiffre à 5 460 793 113 FCFA. Il n’y a pas d’arriérés de paiement. 

Filiéres:

CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DE L’ARACHIDE: Le ministre de l’Agriculture coupe la graine en deux

arachideNETTALI.NET: Les huiliers ne sont pas contents. Loin de leurs objectifs de collecte de graines d’arachide, ils n’ont pu obtenir que 15 000 T sur des prévisions de 250 000 T.

Les producteurs d’arachide doivent privilégier l’industrie locale, mais les huiliers doivent également mieux intéresser les paysans. Tel est l’avis du ministre de l’Agriculture, Abdoulaye Baldé en visite dans le Bassin arachidier. « Par rapport à la campagne de commercialisation de l’arachide, j’ai constaté quelques difficultés, concernant surtout l’approvisionnement des huiliers en matière première. Nous avons vu qu’il n’y a pas ce stock d’arachide nécessaire au fonctionnement des usines. Jusqu’à présent, les usines n’ont collecté que 15 000 T, sur une capacité de 250 000 T. Le rythme d’approvisionnement est donc assez faible », souligne Abdoulaye Baldé.

Actualité:

Filiéres:

Régions:

Programmes

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer