Abdoulaye Baldé

Abdoulaye BALDE, ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural : Faire du secteur le levier de la création de richesses

maerLe soleil: A peine nommé, le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Abdoulaye Baldé, Bibi par ses proches, pense déjà à la campagne de commercialisation arachidière qui se profile à l’horizon. L’enseignant- chercheur à l’Ucad sait que c’est un test grandeur nature sur sa capacité à gérer ce département avec efficacité. Pour réussir sa mission, il mise sur le triptyque la concertation, l’écoute et le dialogue.

Campus pédagogique de l’Ucad. Mercredi 31 octobre dernier.  A 9h, ce n’est pas encore le grand rush dans ce temple du savoir. Etudiants et enseignants arrivent au compte gouttes. Un vent chaud souffle devant le bâtiment abritant le Centre de recherche économique appliquée (Crea) où le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a son bureau. Les minutes passent. L’attente commence à être longue. Finalement, Abdoulaye Baldé qui avait fixé  le rendez-vous à 10h, arrive à bord de son véhicule qu’il stationne à quelques mètres. Mais il reste toujours dans sa voiture, le téléphone collé à l’oreille. 15 minutes plus tard, il en sort et se dirige vers le bâtiment. Vêtu d’un costume gris avec une chemise à rayures, il salue les personnes présentes sur les lieux. Les regards sont braqués sur lui. «C’est le ministre de l’Agriculture», murmure un jeune à son camarade. Nous prenons les escaliers pour rejoindre son bureau situé au 2ème  étage. Arrivé sur les lieux, il fait le tour des bureaux pour saluer ses collègues. Ces derniers l’accueillent chaleureusement. Après nous avoir fait attendre au secrétariat, il revient, quelques minutes plus tard, pour le début de l’entretien. 

Actualité:

Programmes

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer